Accueil

  • : Mon Univers Biblique
  • Mon Univers Biblique
  • : Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.Jean 3.16
  • Contact

Profil

  • Lydia
  • Peu importe le défi auquel nous faisons face en ce moment de notre vie, nous savons que Rien n'est impossible à Dieu (Mat 19: 26). Bien plus, Il est un Dieu plein d'amour et de compassion pour ceux qui l'aiment et qui se confient en Lui.
  • Peu importe le défi auquel nous faisons face en ce moment de notre vie, nous savons que Rien n'est impossible à Dieu (Mat 19: 26). Bien plus, Il est un Dieu plein d'amour et de compassion pour ceux qui l'aiment et qui se confient en Lui.

Calendrier biblique virtuel

bonne-semence-2011.jpgCalendrier Biblique Viertuel

Recherche

Texte libre

Booste le trafic de ton blog

 


 

 http://www.lexilogos.com/bible_multilingue.htm

 

 

http://www.info-bible.org/lsg/INDEX.html

   http://www.eglises.org/

 

 

 

  rfo-reseau-france-outre-mer-L-1

                                                                                

  Cliquez sur l'images

 

 

 
a la une
 

 

 

 

 

 ET logo


Cliquez sur l'image pour ouvrir

 

 


 


 

 

 

 

 


 

 

 

http://www.enseignemoi.com

 

 



Compteur visites

Compteur visites

Cantique Chretienne

14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:06

De ma voix je crie à l'éternel



L’histoire de Joseph


Quelqu’un a dit : " Plus la tâche à laquelle Dieu nous appelle est grande, et plus il prendra de temps pour nous y préparer ". Pour Joseph, treize années hautes en couleurs et semées d’embûches feront partie de cette préparation.

Il naît dans une famille polygame. Son père, Jacob, fils d’Isaac et petit-fils d’Abraham, a quatre femmes: Léa et Rachel, qui sont soeurs, et leurs servantes respectives Zilpa et Bila. Joseph a ainsi dix frères aînés, un frère cadet et une soeur.


" Voici l’histoire des fils de Jacob. Joseph était un adolescent de dix-sept ans. Il gardait les moutons et les chèvres en compagnie de ses frères, les fils de Bila et Zilpa, femmes de son père. Il rapportait à son père le mal qu’on disait d’eux. Jacob aimait Joseph plus que ses autres fils, car il l'avait eu dans sa vieillesse. Il lui avait donné une tunique de luxe. Les frères de Joseph virent que leur père le préférait à eux tous. Ils en vinrent à le détester tellement qu’ils ne pouvaient plus lui parler sans hostilité. Une fois, Joseph fit un rêve. Il le raconta à ses frères, qui le détestèrent encore davantage.

- Ecoutez mon rêve, leur dit-il: Nous étions tous à la moisson, en train de lier des gerbes de blé. Soudain ma gerbe se dressa et resta debout; toutes vos gerbes vinrent alors l'entourer et s’inclinèrent devant elle.

- Est-ce que tu prétendrais devenir notre roi et dominer sur nous? lui demandèrent ses frères.

Ils le détestèrent davantage, à cause de ses rêves et des récits qu’il en faisait. Joseph fit un autre rêve et le raconta également à ses frères.

- J’ai de nouveau rêvé, dit-il : le soleil, la lune et onze étoiles venaient s’incliner devant moi."


En comparant diverses versions, nous comprenons qu’un fossé sépare la mentalité de Joseph de celle de ses frères aînés. La bouche exprime ce qui déborde du coeur; mauvaises paroles, mauvaise réputation et, comme nous le verrons bientôt, mauvais coeur unissent cette fratrie. C’est le milieu dans lequel Joseph grandit et apprend un métier. Il serait certainement plus facile pour lui de se mouler dans l’atmosphère ambiante en prenant exemple sur ceux qui l’entourent, mais il n’a pas l’étoffe d’un caméléon. Il est de ceux qui osent être minoritaires quand la justice est en jeu. Lui, le petit, résiste et dénonce courageusement l’attitude de la majorité. Sa conduite ferme, ajoutée à l’affection que lui témoigne son père, vont lui attirer une animosité grandissante.

Le message humain qu’il reçoit journellement s’apparente certainement à celui-ci : " Apprends à vivre et à parler comme nous, obéis-nous et rejoins nos rangs ! " Mais le message divin est tout autre : " Tu peux résister aux mauvais exemples, apprendre de moi à vivre et à t’exprimer et entrer dans la vocation que j’ai pour toi. "

Dieu, quand il s’agit des hommes, n’aime pas les photocopies (même les jumeaux ont des personnalités bien marquées). Il choisit ces circonstances pour parler à Joseph à deux reprises, par des songes. C’est le moment où le choix des valeurs qui orienteront toute sa vie est en train de mûrir en lui.

Partager cet article

Lydia - dans Pensée du jour
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog